Mediphone Teleservices
Le blog
de Médiphone Téléservices

Le monde a connu de grands changements ces dernières années. La révolution numérique, les bouleversements écologiques et les innovations sociales se sont établis peu à peu. Ce qui a amené de nombreux entrepreneurs à répondre à de nouvelles attentes. D’où l’apparition de l’entrepreneuriat inclusif et social qui tend particulièrement à assurer le développement de leur structure tout en soutenant les populations les plus défavorisées. Ce modèle entrepreneurial porte essentiellement sur la création d’emploi, le développement des commerces de proximité, la participation à la transition écologique… Pour cette année 2022, les pratiques dans le monde de l’entrepreneuriat suivantes sont à suivre de près.

L’alimentation durable

La transition vers une alimentation durable est essentielle pour la transition écologique, et ce au niveau mondial. La chaîne d’approvisionnement alimentaire génère aujourd’hui une importante quantité de gaz à effet de serre. De ce fait, investir dans l’alimentation durable semble être la meilleure solution qui soit qui permet de réduire ce problème à l’heure actuelle. Elle doit respecter plusieurs critères, dont le respect des piliers du développement durable, la réduction des déchets, la faible consommation d’énergies, des revenus équitables pour les producteurs locaux…

De manière globale, cette solution apporte de nombreux avantages pour la santé, pour l’économie et pour l’environnement. Dans cet angle, les entreprises sociales sont nombreuses à créer même des concepts originaux afin de respecter les termes de l’alimentation durable. C’est le cas de l’agriculture urbaine, les jardins d’insertion, les épiceries en vrac, les supermarchés coopératifs…

La Tech for good

La Tech for good ou bien « l’innovation pour servir le bien commun » est une démarche représentative, mais aussi un levier important de transition écologique et d’innovation sociale. Son objectif est surtout de placer l’impact social au centre de la croissance économique à partir d’outils digitaux et des nouvelles technologies.

Parmi les grands principes de la Tech for good, on distingue :

  • L’innovation pour résoudre l’un des objectifs de développement durable : l’usage de la technologie doit apporter des réponses durables aux problématiques sociétales. Ces derniers concernent entre autres la pauvreté, les inégalités, la pollution et le réchauffement climatique, la difficulté d’accès à la santé, les injustices…
  • Le partage de la valeur : il se fait par une répartition équitable des rémunérations entre les collaborateurs.
  • Une gouvernance éthique et participative : répartir le pouvoir et impliquer dans les décisions les différentes parties prenantes de l’entreprise telles que les investisseurs, les salariés, les consommateurs…
  • Un business durable et responsable : les activités et les exploitations doivent être réalisées tout en réduisant l’impact sur l’environnement grâce à l’usage de ressources naturelles d’une manière raisonnable. Là encore, il faut adopter une culture d’entreprise égalitaire, inclusive et qui met en valeur le capital humain.

La mode éthique

Depuis de nombreuses années, la fast-fashion avec l’industrie de la mode jetable a gravement nui à l’environnement. Ce modèle économique a engendré la violation des droits humains, la pollution et la destruction des écosystèmes… Par ailleurs, la prise d’initiatives de certaines structures a permis de créer une mode plus éthique et plus durable. Dans cet angle, chaque citoyen pourrait s’activer en faveur de cette démarche durable.

D’ailleurs, la mode éthique veut que l’on achète beaucoup moins de vêtements neufs et privilégier davantage les produits de qualité. Autrement, il est conseillé de se tourner vers les marques de vêtements responsables. Cela passe par le fait d’éviter les produits de mauvaise qualité qu’il faudra remplacer après seulement quelques utilisations. L’idéal serait aussi de se tourner vers les marques qui entament une démarche écologique sincère dans leur activité. C’est entre autres le cas du commerce équitable, de l’upcycling, des matières recyclées…

Pour compléter ces tendances, il est aussi important d’inclure la création de Tiers-lieux ou bien la mise en place d’une économie circulaire… Ces démarches sont toutes aussi importantes les unes que les autres. Elles promettent des résultats appréciables pour la résolution des grands défis mondiaux tels que la réduction de la pauvreté et des inégalités, les migrations internationales, la protection de l’environnement, etc.